Bords du Menthon: la frayère a été inaugurée

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les bottes étaient de rigueur samedi matin pour tous les invités à l’inauguration de le frayère sur les bords du Menthon à proximité du Moulin de Cassevesce ; en présence d’Alain Chalton maire de Saint Cyr, de Robert Blouzard président du syndicat mixte de rivière de la Veyle Vivante, de Christophe Greffet, président de la communauté de communes de la Veyle et de nombreux élus et présidents d’associations. Il a été rappelé que Veyle Vivante a commencé l’aménagement de cette zone depuis 2008 pour la rendre agréable au promeneurs et aux pêcheurs. Les berges et le vannage ont été consolidés en 2015. Puis cette année, dans le cadre de la restauration des zones humides, les travaux pour une frayère à brochets ont été entrepris. Pour cela la commune a fait l’acquisition du terrain pour la somme de 37 000 euros qui a été subventionnée à 80 % par l’Agence de l’Eau. Veyle Vivante a été le maître d’oeuvre pour un coût total de 52 000 euros dont 70% ont été également subventionnés par différentes aides environnementales. Cet aménagement s’est fait en concertation avec la commune et l’association de pêche « L’Hameçon ». Pour le syndicat de rivière c’est la plus importante zone humide de ce type créée sur son bassin-versant. L’accent a été mis sur l’aspect écologique de cette réalisation car les zones humides tendent à disparaître à cause de l’urbanisation, des aménagements de cours d’eau et des sécheresses de plus en plus fréquentes. C’est ainsi que grâce à la frayère, les brochets et d’autres poissons pourront se reproduire plus facilement, le succès d’une reproduction naturelle étant actuellement une fois tous les 15 ans elle passera à une fois tous les 3 ans. Qu’est-ce qu’une frayère ? Il s’agit zone humide qui s’étale ici en pente douce sur 12 000 mètres carrés de terrain. Cette zone sera mise en eau une partie de l’année : de janvier à avril, grâce à un système de vannage relié à la rivière. Une autre vanne permettra l’évacuation de l’eau en fin de période de reproduction. La profondeur atteindra 50 cm à son maximum. Les brochets seront naturellement attirés par cette zone grâce à leur odorat. Le reste de l’année ce sera une prairie, les graines semées cet automne ont été recueillies dans les prés alentours afin de conserver la flore locale, ce sont donc 60 espèces différentes de plantes qui ont été semées, suivront également les insectes nécessaires à cette niche écologique ainsi que toutes les espèces animales qui peuplent ce genre de terrain.

Tout cet aménagement s’intègre parfaitement dans le paysage et tout a été mis en œuvre pour le respect de l’environnement. C’est ainsi que des îlots ont été conservés avec des arbres et arbustes déjà sur la zone et un merlon, sorte de petite digue, délimitera la zone par rapport aux aménagements déjà existants au bord de la rivière. La terre déplacée par les travaux a servi à réduire la forte pente sur les terrains en amont de la frayère . Un cheminement doux avec des passerelles a été prévu pour rejoindre le hameau de Arringes en suivant les bords du Menthon. C’est la société de pêche de l’Hameçon qui va désormais veiller à la gestion du site ainsi que la commune qui seront liés par convention au maître d’ouvrage : Veyle Vivante. De plus, l’exemplarité du lieu servira de terrain pédagogique pour des visites de classes de primaire et de collège. La première mise en eau aura lieu en janvier 2021 afin de permettre à l’engazonnement de bien s’implanter en 2020. Enfin, le prochain aménagement se fera sur la rive sud avec une plantation d’arbres qui permettra de maintenir la température de l’eau en été qui peut augmenter jusqu’à 3 degrés supplémentaires ce qui modifie le flore et la faune au détriment de l’équilibre écologique.